Marc Fissette, le plus malin aux essais

En vieux renard des circuits, Marc Fissette a tapé fort ce samedi à l’occasion des essais qualificatifs des Herock 6 Heures Moto disputés sur le circuit de Spa-Francorchamps. Le Liégeois a profité d’une piste relativement sèche pour signer d’emblée un chrono que les autres participants n’ont pu approcher.
 
« Il y avait quelques taches d’humidité mais aussi quelques gouttes de pluie, confiait-il après son exploit, mais j’ai pu bénéficier de deux tours « clean ».  Au contraire des autres, je n’ai pas hésité à saisir l’occasion. Peut-être que ma visière fumée m’a aussi servi en m’empêchant de voir l’état exact de l’asphalte ! »
 
Toujours est-il que sans le savoir, en tournant en 2.35.995, Marc s’assurait de la pôle. Normalement, les dix meilleurs pilotes devaient encore se départager au cours d’une Superpole, mais les averses qui tombaient vendredi soir sur Francorchamps obligeaient les organisateurs à annuler ce contre-la-montre individuel. Du coup, Fissette et son coéquipier Gregory Fastré partiront ce samedi à 14h30 devant tout le peloton.
 
Mais tout ne fut pas pour autant tout rose dans le Team RM Motos Compétition. Quelques ennuis mécaniques, en plus d’une piste humide lors de ses tentatives, empêchaient Gregory Fastré de se montrer à la hauteur de son partenaire. L’injection d’abord, le shifter ensuite et enfin un fusible bloquaient la Suzuki à son stand plus souvent qu’à son tour.
C’est également les conditions d’adhérence lors de sa série qui reléguaient Didier Jadoul au 6e rang alors que pour sa reprise de la compétition, le pilote de la Ducati s’était montré nettement le plus rapide du lot lors des essais libres matinaux. 
 
Heureux bénéficiaires de la Yamaha préparée par le Campus Francorchamps, Eric Van Bael et Vincent Lonbois, qui habituellement disputent la Yamaha Cup 125, ne laissaient pas passer leur chance et partiront en seconde position alors que Didier Van Keymeulen hissait la machine du Mototech MUPO juste derrière eux, à quelques centièmes seulement .
Bien qu’auteurs du 4e chrono, Arnaud De Kimpe et Nicky Dewit étaient nettement plus loin. Malheureusement au cours du warm up de ce samedi matin, Nicky chutait violemment au pied du raidillon et devait être transféré à l’hôpital pour contrôle.
 
Signalons encore que les pilotes du Vigenon Racing team se montraient les plus véloces des 600 Inters et partiront donc en 5e position.
Pour sa part, cette journée du vendredi a été assez chargée pour Olivier Depoorter. En effet, après avoir signé le 8e temps au guidon de la Yamaha R1 du Megamax racing, il prenait le chemin de la maternité pour assister dans la nuit à la naissance de sa fille Eve…